Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

Vie étudiante

Rôle et place des classes préparatoires : des proviseurs de CPGE invités à en débattre à l'EM Strasbourg

Publié le 16 octobre 2012, Mis à jour le 24 juin 2014

Les 5 et 6 octobre 2012, l'EM Strasbourg a accueilli des proviseurs et des responsables de classes préparatoires pour deux journées d'information et de débat. Une conférence, une table ronde, une visite de la ville et des moments de convivialité ont ponctué cet événement qui a rencontré un vif succès.

Ils étaient une centaine à avoir répondu présents à l'invitation de l'EM Strasbourg pour deux journées d'information et de débat au sein de l'école. Venus de toute la France, de la métropole aux DOM-TOM, des proviseurs et des responsables de classes préparatoires ont été accueillis, les 5 et 6 octobre dernier, par Isabelle Barth, la directrice générale, pour découvrir l'école et ses nouveautés : sa stratégie sur cinq ans, la nouvelle épreuve orale, le concours 2013 et la nouvelle identité visuelle notamment. Une visite de la ville en bateau et de son musée Tomi Ungerer ont complété le programme. Ils ont ensuite été reçus à l'hôtel de ville de Strasbourg pour un vin d'honneur et ont pu découvrir les spécialités alsaciennes au célèbre restaurant de la Maison Kammerzell.

La deuxième journée était placée sous le signe du débat avec une table ronde sur l'avenir des grandes écoles, animée par Jean-Claude Lewandowski, journaliste au quotidien les Échos. Y participaient Isabelle Barth, Michel Bouchaud, président de l'APLCPGE (Association des proviseurs de lycées ayant des classes préparatoires aux grandes écoles), Olivier Faron, directeur de l'ENS Lyon, Patrick Hetzel, ancien directeur général pour l'enseignement supérieur et l'insertion professionnelle, député de Saverne et diplômé de l'EM Strasbourg, et Yann Martin, philosophe.

Alors que le gouvernement a lancé des assises de l'enseignement supérieur pour préparer une loi à l'horizon 2013, le débat organisé à l'EM Strasbourg a notamment porté sur la place des CPGE dans le paysage éducatif français. Doivent-elles devenir des instituts de formation et délivrer des diplômes ? Ou encore être rattachées à des pôles universitaires ? Entre les orateurs, les solutions préconisées ont varié mais un point a fait consensus : les classes préparatoires sont des parcours d'excellence qui doivent faire bénéficier les premiers cycles universitaires de leur expérience dans l'encadrement et le suivi des élèves. La discussion a également porté sur la nécessité d'améliorer le dialogue entre les CPGE et les grandes écoles, les attentes des uns et des autres n'étant pas toujours satisfaites.

D'autres sujets ont également été abordés, comme les mutations de l'enseignement, la sélection des étudiants par les universités, l'ouverture sociale, le développement d'un esprit critique des élèves et leur ouverture aux grands débats de société, les classements des médias et les accréditeurs internationaux.

 


Partagez ! Recommandez !

Liens directs
Suivez-nous
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion