Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Recherche

Sondages: tous accros, tous coupables? Un chercheur de l'EM Strasbourg lance le débat

Publié le 27 avril 2012, Mis à jour le 26 juin 2014


Les sondages d'intentions de vote sont l'objet de toutes les passions: soupçonnés d'influencer les choix de l'opinion, attaqués pour leur manque de précision avéré ou pas, ils sont devenus un objet récurrent de débat. Le législateur s'est d'ailleurs lui-même emparé du sujet par le biais notamment d'un rapport parlementaire et d'une proposition de loi. Omniprésents dans la campagne présidentielle 2012, ils captivent pour des raisons diverses quatre acteurs: instituts, médias, politiques et citoyens. C'est le jeu de ces quatre acteurs qu'analyse Herbert Castéran, enseignant-chercheur à l'EM Strasbourg, dans un article publié par le magazine en ligne Slate.fr

Herbert Castéran étudie, au sein du laboratoire Humanis de l'EM Strasbourg, l'efficience des actions marketing. Il est l'auteur du chapitre «Les sondages politiques: techniques ou démiurge?» dans l'ouvrage collectif Marketing et communication politique (éditions EMS, 2012).


Partagez ! Recommandez !

Connexion