Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus du management|Santé

Les visières solidaires, un élan de solidarité indispensable face à la crise sanitaire

Publié le 14 avril 2020, Mis à jour le 16 avril 2020

Yasin Sayin, ingénieur et alumni de l’EM Strasbourg (Master MAE Alsatech), a créé et livré bénévolement une cinquantaine de visières de protection à SOS Médecins 54 et aux Urgences du CHU de Nancy. Ces visières solidaires ont été réalisées par sa propre imprimante 3D à partir d’un modèle fourni par une communauté de pratique.

Livraison des visières au CHU de Nancy

Livraison des visières au CHU de Nancy

Pour soutenir le corps médical face au Covid, une communauté de pratique a mis en open source un modèle de visière de protection. Une centaine de propriétaires d’imprimantes 3D ont rejoint le mouvement et ont livré près de 40 000 "visières solidaires" en France. Leur capacité de production est estimée aujourd’hui à 1 500 – 2 000 visières par jour. Ces visières sont composées de pièces imprimées en PLA ou PETG, d'une feuille transparente au format A4 et d'un élastique. Elles sont complémentaires aux masques de protection FFP2 et permettent d’accroître leur longévité.

Yasin Sayin a rejoint cet élan de solidarité en répondant à une demande d’un ami médecin. Pour mener à bien ce projet, l’ingénieur s’est associé avec un habitant de la même ville (Maizières-lès-Metz) grâce à un appel qu’il a lancé sur les réseaux sociaux. Ils ont tous les deux apporté des améliorations au modèle fourni par la communauté et peuvent désormais produire cinq visières toutes les six heures.

« Il y a une vraie mutualisation et un partage des connaissances pour lutter contre cette crise sanitaire. La notion de communauté de pratiques ne m’était pas étrangère depuis mon passage à l’EM Strasbourg. Je me souviens d’un cours où Jean-Philippe Bootz avait abordé cette notion », se rappelle Yasin Sayin. Aujourd’hui, l’ingénieur a produit une centaine de visières solidaires. Il continue à en produire bénévolement en fonction des demandes.
Partagez ! Recommandez !

Connexion