Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus du management

Les softs skills : les compétences professionnelles du 21ème siècle

Publié le 20 mars 2019, Mis à jour le 5 avril 2019

Les nouvelles technologies ainsi que les évolutions économiques et sociales ont transformé et transforment encore aujourd’hui le monde du travail, ses nombreuses parties prenantes doivent alors s’adapter. Les compétences recherchées et valorisées par les employeurs ont elles aussi changées : les “soft skills” deviennent de plus en plus importantes. Jocelyne YALENIOS, enseignante et maître de conférences en Management des Ressources Humaines à l’EM Strasbourg, intervient auprès des entreprises sur des problématiques RH et aborde les “soft skills” dans le cadre des programmes courts destinés aux professionnels. Dans cet article, elle nous en dit plus sur ce nouveau type de compétences.

Jocelyne YALENIOS

Jocelyne YALENIOS

Qu’entend-on par soft skills ?


“Qu’entend-on par ‘soft skills’ ?”, c’est la question que nous avons posée à Jocelyne YALENIOS. Selon elle, il s’agit de “compétences comportementales, d’intelligence émotionnelle ou encore d’habiletés sociales”. Les “soft skills” peuvent se structurer en deux catégories : “On peut identifier les compétences d’interaction telles que le travail d’équipe, la capacité à coopérer ou à faire preuve de leadership. Il y a aussi les compétences d’analyse qui incluent la faculté à se remettre en question, à prendre du recul par rapport aux situations, à apporter de nouvelles idées et à être force de propositions.”

Ces compétences sont celles valorisées au 21ème siècle : “Avant, on avait un modèle de société et un modèle économique très dominés par la logique industrielle. Dans ce système, les compétences valorisées étaient la maîtrise de son métier, l’obéissance aux règles, l’intégrité.” Ces qualités sont toujours d’actualité mais d’autres ont émergé. Le contexte actuel l’explique : “Nous vivons dans une société où l’accès et la diffusion de l’information sont facilités par l'avènement des nouvelles technologies. Ce contexte suppose pour les professionnels de s’adapter à ce nouvel environnement de travail.” Les soft skills sont révélatrices de notre environnement, mais aussi de l’évolution des attentes des employeurs et des salariés. “Aujourd’hui les salariés ont envie de se sentir épanouis, d’aimer leur travail et de s’y investir pleinement.”


Quelles sont les soft skills recherchées et comment les intégrer ?


À l’échelle internationale, un travail a été opéré par l’OCDE (Organisation de Coopération et Développement Économiques) pour identifier les compétences clés du 21ème siècle. À la suite à cette étude, 4 compétences (les 4C) ont été particulièrement mises en lumière :

  • La Créativité qui consiste à développer de nouvelles idées, à être force de proposition,
  • La pensée Critique qui va soutenir les démarches d’amélioration continue et d’apprentissage organisationnel,
  • La Coopération pour travailler avec les autres,
  • La Communication qui permet de présenter ces idées, d’être convaincant et de faire preuve d’écoute.

Comme nous l’explique Jocelyne YALENIOS, les soft skills sont très utiles pour des fonctions de leadership : “Il ne s’agit pas forcément du leadership au sens hiérarchique du terme mais plutôt de l’aptitude à fédérer les collaborateurs comme des collègues autour d’un projet. Le leader exerce une influence sur les membres d’un groupe pour les aider à comprendre à accepter ce qui doit être fait de façon à atteindre des objectifs partagés.”

La formation courte “Leadership et management d’équipe” créée et animée par Jocelyne YALENIOS et Caroline MERDINGER, également enseignante et maître de conférences, permet aux participants d’appréhender ces “soft skills” : “Pour développer ses compétences comportementales, l’expérience et la pratique sont essentielles. Les situations auxquelles les salariés sont confrontés pendant les formations pourront les aider à gérer une situation réelle du même type dans le cadre professionnel.” Elle ajoute “Il est primordial de faire des feedback sur les exercices réalisés. Cela va permettre aux gens d’analyser leur façon de réagir et de s’améliorer dans leur vie professionnelle.” Elle termine en précisant : “il est important que ces retours se fassent dans un climat de confiance.”
Partagez ! Recommandez !

Connexion