Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus de l'EM Strasbourg

La Miche, bière artisanale brassée avec les invendus de pain de vos meilleures boulangeries !

Publié le 9 novembre 2020, Mis à jour le 9 novembre 2020

Camille LUGOL a co-fondé La Miche en mars 2020, une marque de bière artisanale. Un nom évocateur pour un concept simple : utiliser les pains invendus pour confectionner de la bière. Découvrez comment son projet combat le gaspillage alimentaire à grands coups de pintes.

La miche

La miche

La rencontre de la bière et du pain


Après une licence d’anglais et de culture économique à Paris, Camille décide d’intégrer l’EM Strasbourg pour suivre le Master 1 MAE Management et Administration des Entreprises. Son passage à l’EM Strasbourg marque une première étape dans la construction de son projet. Elle y aura le déclic qui lui donne l’envie d’entreprendre. « Entreprendre pour moi n’était pas inné. Cependant, les cours, notamment de théorie de l’entrepreneuriat, m’ont donné envie de développer mes projets par moi-même. Les professeurs m’ont boosté et m’ont poussé à me dépasser ». Elle décide de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat avec un associé, Romain BEDEL, qui est lui ancien gérant de boulangerie dans l’Aveyron. « Il était directement confronté au gaspillage du pain, et de mon côté je voulais créer une entreprise qui me ressemblait, en accord avec mes valeurs. J’essaie de lutter contre le gaspillage quotidiennement. Le projet est vraiment né de notre amour commun pour la bière artisanale, nous sommes tous les deux grands fans de microbrasserie » relate Camille.
 

null

Le marché brassicole : un moyen de réduire les déchets


La miche se positionne comme une bière trendy et anti-gaspi. Le pain invendu est récupéré et transformé pour l’intégrer à la bière. L’objectif est de proposer un produit provenant d’un circuit court, 100% français, artisanal et local. « Il est important pour nous de proposer un produit dont on est sûr de la qualité » indique Camille.

Le choix du brasseur n’a pas été simple. « On n’a pas le savoir-faire, ni l'équipement pour réaliser nous-mêmes le brassage, c’est pourquoi nous avons fait appel à un vrai brasseur. Nous avons co-construit la recette ensemble » explique Camille. Après avoir contacté 88 brasseurs locaux, les associés les ont catégorisés, puis classés. C’est à ce prix qu’ils ont pu choisir le brasseur qui leur correspondait le mieux.

Pour le moment, les deux entrepreneurs proposent une seule bière : la miche blonde, bière blonde, assez légère à 4,5 degrés, avec des arômes fruités et un petit goût de toast en arrière-bouche !
 

null

Un avenir prometteur


Ces jeunes entrepreneurs travaillent sur ce projet depuis février 2020. Le confinement a ralenti un peu leur projet mais a aussi permis de changer certaines choses, notamment leur stratégie de mode de distribution. Ils souhaitent désormais proposer leur produits en BtoC et BtoB, en ciblant les producteurs locaux, les épiceries en vrac et les réseaux anti-gaspi...

Leur prochain objectif est de commercialiser et de développer la gamme, c’est pourquoi ils ont mis en place leur campagne Ulule où il est possible de précommander les bières.

Alors si vous aussi, vous souhaitez les aider dans leur projet, c’est le moment ! Faites d’une bière deux coups (se désaltérer sans gaspiller).

Découvrez :
null
Partagez ! Recommandez !

Connexion