Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus de l'EM Strasbourg

L’aventure entrepreneuriale “timbrée” de Maxime Boutier et Jérémy Dalzon

Publié le 7 novembre 2018, Mis à jour le 21 août 2019

Jérémy et Maxime sont deux diplômés du Master entrepreneuriat de l’EM Strasbourg, mais aussi les créateurs d’une marque de Muesli tout aussi audacieuse que ses créateurs : “Timbrés”. Leur recette ? Proposer des saveurs plus fines et travaillées que ce qui existe ailleurs, faire voyager les papilles de leurs clients, et ancrer des partenariats locaux.

Le master entrepreneuriat de l’EM Strasbourg : un socle solide


Maxime et Jérémy ont décidé de rejoindre l’EM Strasbourg pour des raisons similaires : l’envie d’exploiter leurs connaissances dans un projet qui leur corresponde à 100%. À l’EM Strasbourg, ils ont trouvé une base théorique solide pour monter un projet d’entreprise : « Les cours du master sont faits pour nous donner les essentiels en comptabilité, marketing et communication », explique Maxime.

Le Master Entrepreneuriat de l’EM Strasbourg nécessite d’avoir un projet personnel à développer. Jérémy explique : « On nous laisse volontairement deux jours par semaine pour développer nos projets. En travaillant sur une idée concrète, les cours prennent tout leur sens. » Jérémy voulait lancer un bar à Muesli, et Maxime, commercialiser une recette de porridge inspirée de Lettonie. « On a réalisé qu’on pourrait avancer ensemble : on partageait une passion un peu hors-normes pour le petit déj’. »

 

Le crowdfunding, un boost pour cette jeune marque


Mener à bien une campagne de crowdfunding, c’est aussi affiner la stratégie commerciale de la marque. Leur concept, selon Maxime ? « Certaines personnes partent en vacances pour découvrir des plats. À l’inverse, nous les faisons voyager depuis chez eux avec nos recettes. Nos destinations du moment : le Vietnam, le Canada, et tout récemment : Bons baisers du Sud, qui contient des figues, des abricots et du romarin ».


Jérémy : « Un financement participatif, on le sait maintenant, ce n’est pas seulement une manière de lever des fonds, c’est une opportunité de gagner en notoriété. »


Pour lever 6000 euros et financer le matériel nécessaire à leur projet, Jérémy et Maxime optent pour une communication solide à la fois en ligne et hors-ligne. C’est l’occasion de faire émerger de nouvelles collaborations pendant cette période de communication intensifiée : avec le Sofitel de Strasbourg ou les Galeries Lafayettes, par exemple.

Présents sur Twitter, Facebook et Instagram, les « Timbrés » ont également intégré des événements Strasbourgeois, tels qu’un petit déjeuner entre utilisateurs de twitter (#Twidej_SXB). Ils ont aussi organisé des dégustations, notamment chez leurs partenaires locaux « Beevrac » et « Le Bocal », pour convaincre le public, petite cuiller à la main.

 

L’EM Strasbourg en partenariat avec KissKissBankBank


Bien que leur projet ait pris son envol après leur passage à l’EM Strasbourg, Maxime et Jérémy ont découvert avec enthousiasme que leur école avait lancé un partenariat avec KissKissBankBank. Pour Jérémy, « Il faut déjà avoir un concept bien clair pour lancer un crowdfunding. Mais si ce partenariat donne l’impulsion nécessaire aux étudiants pour se lancer dans des projets ambitieux, j’en suis ravi. » Maxime, de son côté, prône l’apprentissage permanent : « Il ne faut pas s’arrêter aux cours : en lançant un projet personnel on n’arrête pas d’apprendre de nouvelles choses, ça nous permet d’être toujours en mouvement et de rester curieux ! » 

Une philosophie largement partagée à l’EM Strasbourg, qui souhaite au crowdfunding des Timbrés un retentissant succès. Leur campagne se termine d'ailleurs le 15 novembre. Et si vous faisiez le plein de céréales en permettant à de jeunes entrepreneurs de démarrer une activité prometteuse ?

Les Timbrés disposent d'une boutique en ligne depuis avril 2019 : https://www.timbres-muesli.fr/
Partagez ! Recommandez !

Connexion