Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

La Junior-Entreprise, un atout carrière et une vocation

Publié le 22 août 2019, Mis à jour le 27 août 2019

Charles Berganza et Matthieu Texier sont étudiants en Programme Grande École à l’EM Strasbourg Business School. Dès la première année, ils intègrent l’association Europe Études, la Junior-Entreprise de l’école, et l’une des 30 meilleures JE de France. Aujourd’hui, ils mettent leurs forces au service de la maison mère, la Confédération Nationale des Junior Entreprises, ou CNJE.

Acquérir des compétences et soft-skills sur le terrain 


Pour les deux étudiants, Europe Études est une porte ouverte sur le monde professionnel. « L’association est entièrement administrée par des étudiants depuis sa création, en 1972. Nous sommes soumis à un haut niveau de responsabilité et d'autonomie, bien plus que lors d'un stage ou d'un premier emploi. », explique Charles.
 

« Être Junior-Entrepreneur, c'est prendre 10 ans d'avance en termes d'expérience professionnelle. »
Charles Berganza



La Junior-Entreprise de l’EM Strasbourg fonctionne comme un cabinet de conseil, proposant des business plan, des études de marché, des plans de communication… Les missions peuvent être accomplies par l’équipe d’Europe Études, par d’autres étudiants de l’EM Strasbourg, ou en collaboration avec une Junior-Entreprise partenaire. Il s’agit, avant tout, de garantir la haute qualité des livrables, en conformité avec les attentes des clients.

Matthieu raconte : « En tant que Chef de projet et commercial, j’ai recruté des collaborateurs et managé une équipe. J’étais l’interlocuteur privilégié de plusieurs clients. Aujourd’hui, je suis en stage en entreprise en tant que Business Manager chez FORTIL. Europe Études m’a fait développer des compétences et connaissances nécessaires en entreprise, pour interagir avec mes clients et mes supérieurs. »

Charles a été Président de l’association, ce qui impliquait pour lui de longues heures de suivi de la qualité du service. « À ce poste, il faut être prêt à relire des documents d’étude, des contrats, des récapitulatifs de missions étudiantes, et l’ensemble des livrables. » Parmi les projets menés à bien cette année, compte le renouvellement de la certification ISO9001 d’Europe Études. 
 

Étoffer son parcours de façon cohérente


Après un an d’activité chez Europe Études, Charles et Matthieu prolongent l’expérience entrepreneuriale à la Confédération Nationale des Junior-Entreprises.

Dès septembre, Matthieu Texier sera auditeur pour la CNJE, chargé de vérifier l’organisation et les processus de Junior-Entreprises partout en France « J’espère auditer bon nombre des meilleures Junior-Entreprises de France, qui sont aussi les plus professionnelles et structurées. Je passerai également les tests me permettant d’effectuer des audits de trésorerie. »

Matthieu n’est pas à ce poste par hasard : c’est une part importante de son parcours d’études. « Je suis en spécialisation Comptabilité, contrôle et finance. Je vais consacrer de nombreux week-ends à l’audit de Junior-Entreprises, et je démarre bientôt un stage en tant qu’auditeur financier chez EY. À la fin de mes études, je vise le secteur du conseil en investissement ou en fusion-acquisition. » Matthieu recommande l’expérience Junior-Entreprise sans hésiter. « Chacun peut y trouver sa place, que l’on s’intéresse au marketing, à la finance, à l’entrepreneuriat, à la négociation commerciale, etc. »
 

Les missions d’une structure nationale




Charles Berganza a brigué avec succès le poste de Vice-Président de la CNJE. Il s’agit d’une mission de service civique à temps plein, qu’il remplira lors de son année professionnalisante. L’objectif ? Soutenir, promouvoir et développer le concept des Junior-Entreprises. « La CNJE a pour vocation de fédérer son réseau de 25 000 étudiants, et de coordonner des actions à l'échelle nationale. » 
 

Pour Charles, la collaboration entre Junior-Entreprises est primordiale. « La CNJE est un vecteur important de la montée en compétences des étudiants. Nous nous appuyons pour cela sur les temps forts qui réunissent les Junior-Entrepreneurs, tels que les 16 congrès que nous organisons, ou les 5 Assemblées Générales des Présidents. » Parmi les outils mis à disposition des Junior-Entrepreneurs français, comptent également une plateforme d’appel d’offres, un site de e-learning, et un intranet. 

Par ailleurs, les 250 audits menés chaque année par la Confédération Nationale un ont double rôle : conserver un lien vivant entre les Junior-Entreprises du territoire, et assurer la continuité et la pérennité du mouvement. « En nous assurant que le cadre réglementaire est correctement respecté, explique Matthieu, nous contribuons à la protection de ce statut, qui est une opportunité unique de prolonger les enseignements de l’école ».

-

Comment intégrer la CNJE ?

Auditeur : Matthieu Texier a participé à une série de tests écrits et formations, centrés sur le cadre légal et réglementaire des Junior-Entreprises.
Vice-Président : Charles Berganza a participé à des groupes de travail et simulations, qui aboutissent à une élection, validée par l’équipe précédente.

Crédits photos : Europe Études - Confédération Nationale Des Junior-Entreprises 
Partagez ! Recommandez !

Connexion