Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus de l'EM Strasbourg|Vie étudiante

“Il est très difficile d'envisager un plan de carrière à tout juste 20 ans. Le Cap Career m'a aidé à construire mes outils et mes armes.” (Alicia Lamothe, 3e année de PGE)

Publié le 18 mai 2020, Mis à jour le 19 mai 2020

Alicia Lamothe est une étudiante passionnée et passionnante de par son parcours, ses valeurs et sa volonté à toute épreuve. Dans cet article, elle revient sur son parcours et le rôle joué par Cap Career, le pôle de l'école qui accompagne les étudiants dans le développement de leur projet professionnel et leur développement personnel.

Alicia Lamothe lors de son année à l'international, sur les toits de Tripoli (Liban)

Alicia Lamothe lors de son année à l'international, sur les toits de Tripoli (Liban)

Cap Career : "Je ne pensais pas trouver un soutien aussi fort, régulier et authentique"


« Dire que j’ai envisagé mes projets, mes objectifs et ma vision de l'avenir toute seule serait un mensonge. J'ai beaucoup travaillé certes, j'ai pesé les différents projets dans lesquels je me suis investie mais je n'aurais pas pu le faire aussi sereinement sans le Cap Career de l'EM Strasbourg. Il est très difficile d'envisager un plan de carrière à tout juste 20 ans. C’est à cet âge, en 2017, que j'ai poussé la porte du Cap Career. Je me posais des questions sur l'année professionnalisante que j'allais devoir construire dans les mois qui ont suivi.

Je ne pensais pas trouver un soutien aussi fort, régulier et authentique. Cet accompagnement m'a permis de mettre des mots sur ce que je ressentais, de faire un point sur ce que j'aime vraiment, ce qui me passionne et me fait avancer.

J’ai parlé, oui, j'ai beaucoup parlé de ce que je voulais faire, mais aussi de mes angoisses concernant le monde du travail, ma perception du futur et des combats que j'ai eu à mener jusqu'à maintenant.
Faire tout ce chemin est compliqué, gravir les échelons année scolaire après année scolaire et se poser cette fameuse question "Bon, comment vais-je commencer ma carrière ?". Cette question a beaucoup trop de poids pour qu'elle soit traitée seule sans conseils avisés. C'est exactement ce que j'ai trouvé au sein de Cap Career : des conseils et un soutien indéfectible à chacune des nouvelles étapes à passer.

Pauline Govart, responsable du service Cap career, qui me suit depuis cette fameuse année 2017, a été là pour m'apprendre à chercher, à étoffer mon réseau de manière intelligente et subtile. Elle m’a surtout appris à être juste et honnête avec moi-même sur ce que je voulais et à ne pas renoncer à ma conception de l'excellence. Cela m'a énormément rassurée. J'ai pris conscience que c'était possible, que je pouvais continuer à croire en ce que je veux accomplir. Le Cap Career m'a aidé à construire mes outils et mes armes pour y croire.

Je suis maintenant à quelques semaines de la fin de mon année scolaire. Je suis à quelques semaines de pouvoir faire mon entrée sur le marché du travail dans un contexte de crise sanitaire. Une fois encore, je suis soutenue. Madame Govart est toujours présente pour me remotiver et faire le point, pour m'aider à envisager mes projets de la meilleure manière qui soit. J’ai besoin de quelqu'un qui croit aussi fort et même parfois plus fort en moi que moi-même dans les moments de doute. »
 

Son parcours


A la suite d’une prépa ECE, Alicia Lamothe rejoint le Programme Grande Ecole de l’EM Strasbourg sur un coup de cœur en 2016. « Lors de mon entretien, on s’est vraiment intéressé à ma personnalité. On m’a demandé de parler de mes valeurs, de mes passions, de ma famille. Cela m’a touchée.»

Après sa 2e année de PGE, elle réalise une année professionnalisante afin de découvrir deux domaines qu’elle affectionne : l’industrie pharmaceutique et l’aéronautique. Elle rejoint ainsi Eli Lilly puis Safran. « Ces expériences m’ont permis d’atteindre une maturité managériale. J’ai adoré la rencontre avec d’autres milieux que les écoles de commerce. »

Pour sa dernière année du PGE qu’elle effectue à l’étranger, Alicia Lamothe, passionnée par la région MENA, opte pour le Liban. Elle y effectue un M2 en logistique avec une spécialité aérienne et maritime dans un contexte géopolitique de pénurie de pétrole et de révolution. Pour l’étudiante, cette expérience « reste l’une des années les plus riches émotionnellement” de sa vie.

Pour la suite de sa carrière, l’étudiante ne souhaite pas « s’ancrer dans une routine ». « J’aime le milieu compétitif. Je n’ai pas peur d’évoluer dans un milieu masculin ou technique. Les industries maritime et aéronautique me plaisent vraiment. » Au regard de son parcours professionnel, associatif (Europe Etudes, BDS) et personnel, Alicia Lamothe se sent prête à avoir des responsabilités. A l’EM Strasbourg, c’est tout le mal que nous lui souhaitons.
Partagez ! Recommandez !

Connexion