Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus de l'EM Strasbourg|Vie étudiante

Elsa Criqui, une artiste complète au projet professionnel ambitieux

Publié le 9 janvier 2019, Mis à jour le 10 janvier 2019

Étudiante en troisième année de Programme Grande École, Elsa Criqui réalise actuellement son année d’échange académique à HEC Montréal, une université partenaire de l’école. L’occasion pour elle de continuer à exercer sa passion dans un nouveau cadre : l’international. Entre le chant, la musique, la photo, la vidéo, le tout en parallèle de ses études, Elsa ne se ménage pas depuis son arrivée au Canada. Passionnée plus particulièrement de musique, Elsa revient sur sa passion, ses études à l’EM Strasbourg et ses projets ambitieux.

Elsa Criqui

Elsa Criqui

La musique : une affaire de famille et un exutoire


Elsa est née dans une famille de musiciens et d’artistes : son père est multi-instrumentiste, sa mère est chanteuse. Bien qu’elle ait une grande technique, elle n’a jamais pris de cours de chant : « J’ai eu la chance d’être entourée par des professionnels de la musique qui pouvaient me conseiller. » raconte-t-elle avant d’ajouter avec humilité : « Je suis régulièrement à l’écoute des feedbacks, j’essaie continuellement de m’améliorer. »

Elsa est surtout une artiste complète : elle commence le piano à 7 ans et apprend à jouer de la batterie au lycée. Dès l’âge de 9 ans, elle compose ses propres morceaux et commence à s’accompagner au piano. « Mes parents ont fait le choix de nous élever sans télévision et aujourd’hui je leur en suis très reconnaissante, car cela m’a vraiment permis de développer ma créativité. » Et de la créativité, Elsa en a à revendre ! En plus de la musique et du chant, ses deux domaines de prédilection, l’étudiante de deuxième année réalise et monte les vidéoclips de plusieurs de ses chansons et ne sort jamais sans son appareil photo à l’affût des meilleurs clichés de son quotidien.

La musique lui a énormément apporté aussi bien personnellement que professionnellement : « Beaucoup de choses se déchainent dans ma tête, à en avoir des troubles du sommeil. La musique me sert alors d’exutoire me permettant de m’exprimer et d’y remettre de l’ordre ! » Une passion qui lui a également permis d’être beaucoup plus ouverte à l’inconnu et de réussir à vaincre un manque d’assurance. Son secret ? Depuis le lycée, la chanteuse a enchaîné plus d’une dizaine de concerts que ce soit en groupe ou en solo. Elle a même été sollicitée pour se produire à la Fête de la Musique de Strasbourg l’été dernier.

Ses études à l’EM Strasbourg au service de sa passion


Dans le cadre de son échange académique au sein du Programme Grande École, Elsa étudie désormais à plus de 5000 km de sa région natale. Cela ne l’empêche pas de continuer à cultiver sa créativité, bien au contraire ! En véritable artiste touche-à-tout, elle a d’ailleurs tout récemment remporté le 72h Film Maker Festival avec quatre autres étudiants, un festival de court métrage organisé par l’association étudiante dédiée au cinéma à HEC Montréal. Grâce à son année d’études à l’étranger, Elsa parvient à développer un réseau d’artistes internationaux, qu’elle rencontre à travers ses cours ou lors de soirées scènes ouvertes, auxquelles elle participe régulièrement.

En plus de lui avoir permis de s’ouvrir à l’international et de partager sa passion en se produisant à la soirée talents organisée par le Bureau des Arts, l’EM Strasbourg lui aura aussi donnée les clefs pour mener à bien ses projets artistiques. « Mes cours de spécialisation en marketing m’ont été très utiles, que ce soit dans la gestion de mes réseaux sociaux, de mon temps ou de mes contacts. Mes cours de storytelling et d’expression corporelle, quant à eux, m’ont permis de déployer mon aisance à l’orale et d’enrichir mes discours sur scène. »

Intégrer sa passion à son projet professionnel : un pari censé pour une artiste appliquée


Aujourd’hui, Elsa a bien mûri son projet professionnel et l’étudiante reste lucide : « J’ai conscience qu’il est compliqué de vivre de la musique. Le marketing et la communication me passionnent et j’aimerais continuer dans cette direction. Mon but final est de trouver un juste milieu entre passion, compétences et valeurs. Je songe à travailler au sein d’une maison de disque, mais reste ouverte à toutes autres opportunités qui s’offrent à moi ! »

Cela ne l’empêche pas de poursuivre son chemin dans le milieu de la musique : après une collaboration avec l’artiste SKAN qui a eu plus d’1 million de vues sur Youtube, l’étudiante souhaite désormais développer une nouvelle identité musicale et une signature bien définie avant de lancer concrètement son projet : « J’aimerais commencer par me choisir un nouveau nom d’artiste car j’ai le même depuis le lycée (E15A) et j’ai beaucoup évolué depuis. » 

Mais l’étudiante ne souhaite pas s’arrêter là et innove encore autrement : « Aujourd’hui, je cherche à créer ma propre marque de fabrique : un mélange inattendu entre jazz, rnb, soul et rap. » Son côté Be distinctive, Elsa l’assume complètement et elle n’hésite pas à l’utiliser pour proposer une musique nouvelle à ses auditeurs. Intrigué(e) ? Les vidéoclips de ses dernières chansons en collaboration avec Tom Delarge et Federico Vallucci (artistes strasbourgeois et italien de Montréal) sont en cours de préparation…
Stay tuned !

Découvrez le clip d’un de ses derniers morceaux, "Charly

Crédit photo : Sophie KERN
Partagez ! Recommandez !

Connexion