Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Échanges sur l’entrepreneur d’aujourd’hui entre étudiants de l’EM Strasbourg et chefs d’entreprise à l’occasion de l’Université d’été du Medef Alsace

Publié le 9 octobre 2019, Mis à jour le 10 octobre 2019

Si les locaux de l’École de Management Strasbourg accueillent depuis plusieurs années l’Université d’été du Medef Alsace, il a soufflé un vent de nouveauté sur l’édition 2019. Conscients des potentiels des étudiants de l’école, tant le Medef que l’EM Strasbourg ont manifesté la volonté de créer un espace permettant une interaction entre étudiants et entreprises. En marge de l’événement s’est donc tenu le premier forum ouvert, un débat dont la forme innovante a permis aux participants de confronter leurs idées. Retour sur cette journée enrichissante.

Forum ouvert - Medef Alsace 2019

Forum ouvert - Medef Alsace 2019

Un forum ouvert, qu’est-ce que c’est ?


L’idée du forum ouvert est avant tout de libérer la parole. Et pour ce faire, il faut parvenir à mettre à l’aise l’ensemble des participants. Un défi relevé par l’organisateur de cette rencontre, Marcellin Grandjean, coach au sein du parcours Team Entrepreneur du Bachelor Affaires Internationales, qui propose aux personnes réunies de s’exprimer autour du thème « Face aux enjeux environnementaux et sociétaux, quelles sont les missions de l’entrepreneur ? ». Libre ensuite à chacun de prendre la parole et de proposer une idée pour ouvrir la discussion.

Parmi les participants à ce débat, on a pu retrouver des étudiants du parcours Team Entrepreneur du Bachelor Affaires Internationales : « Je souhaitais rencontrer des chefs d’entreprises avec qui collaborer, trouver des opportunités, des idées, mais aussi avoir des feedbacks sur mon projet. » avoue Sephorah Werlé, étudiante en 3e année. Des entrepreneurs étaient présents également, comme Elisabeth Grimaud, docteur en Psychologie cognitive, à la tête d’un centre de ressources pour la cognition, à qui ce forum ouvert a permis de discuter avec Sephorah de leur engagement commun autour du bien-être au travail, un sujet qui s’est retrouvé au coeur des problématiques soulevées tout au long des discussions.

 

Pour une croissance « verte »


Après des débuts timides, laissant à chacun le temps de s’interroger sur le thème choisi, les idées fusent et les propositions innovantes surgissent. Si Sephorah Werlé a pu sensibiliser les participants à Tookan, le projet sur lequel elle travaille et qui vise à garantir le bien-être au travail, Elisabeth Grimaud a pu discuter des problématiques qui l’occupent au quotidien : « Mon objectif premier était de rencontrer des entrepreneurs. Nous sommes dans un monde en pleine transition, et je voulais cerner la façon dont les entrepreneurs prennent ce changement. »

null
Ce qui ressort de cet espace insolite d’échanges est le souhait, tant des étudiants que des entrepreneurs, de trouver des solutions favorisant une économie plus respectueuse de l’humain et de l’environnement, un engagement fort du chef d’entreprise et des encadrants, une croissance soucieuse des problématiques environnementales, des modes de transports raisonnés, une consommation locale et qualitative, ou encore la mise en place de labels permettant d’identifier les entreprises « vertes », le tout en garantissant le bien-être des salariés.

 

Une expérience réjouissante


Une initiative exaltante pour les participants, qui tous ont exprimé leur satisfaction d’avoir pris part à ces échanges fructueux. Ils ont également salué la belle dynamique qui avait animé les discussions, affirmant avoir vécu une expérience réjouissante. Il leur a semblé capital de pouvoir confronter leurs idées tout au long de ces échanges. Ainsi, Elisabeth Grimaud a vécu cette expérience comme quelque chose de « très enrichissant ». Elle raconte : « J’ai beaucoup apprécié la méthodologie, parce qu’elle permet à tout le monde de s’exprimer. Étant très engagée dans la transition écologique, j’ai été très heureusement surprise de voir combien cette thématique avait été omniprésente dans ces discussions. »

null
Quant à Sephorah Werlé, elle ressort elle aussi très inspirée de cette rencontre. Grâce au forum ouvert organisé par l’école, la jeune femme a pu échanger avec des chefs d’entreprises et d’autres étudiants. Le forum ouvert lui a permis de trouver de nouvelles pistes de développement et d’avoir des retours très encourageants sur son projet. Tant les entrepreneurs que les étudiants se sont montrés très concernés par la cause environnementale. Un constat d’autant plus valorisant pour l’EM Strasbourg que le développement durable est l’une des trois valeurs (avec l’éthique et la diversité) auxquelles l’école sensibilise ses étudiants.

 

L’engagement de l’entrepreneur, une valeur-clé


Dès le mot d’accueil en ouverture de cette Université d’été du Medef Alsace autour du thème de « La raison d’être des entrepreneurs », dans le cadre de laquelle le forum ouvert a été organisé, le ton était donné : confrontés à des enjeux climatiques, sociologiques et économiques importants, les entrepreneurs ne peuvent plus se contenter de faire du profit : leur implication dans l’entreprise est capitale, ainsi que la prise en considération de l’évolution de leur environnement. Cette journée, placée sous le signe de l’entrepreneuriat et rythmée par divers apartés, rencontres et conférences, a également été l’occasion pour Herbert Casteran, directeur général de l’EM Strasbourg, de lancer officiellement l’EM Strasbourg Business Club, qui vient concrétiser la synergie et les partenariats entre l’école et les entreprises.
Partagez ! Recommandez !

Connexion