Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Actus de l'EM Strasbourg

Cérémonie d’ouverture à l’occasion des 100 ans de l’EM Strasbourg, suivie d’un hommage au résistant Jean-Pierre Lévy

Publié le 24 octobre 2019, Mis à jour le 28 octobre 2019

Le 18 octobre, devant un auditoire de tous âges, composé d’enseignants et de personnalités du monde universitaire, d’étudiants et de diplômés, d’anciens et d’actuels directeurs, ainsi que de représentants de la République et de la Résistance, l’EM Strasbourg a fêté le centenaire de sa création, avant de rendre hommage à l’un de ses illustres étudiants, le résistant Jean-Pierre Lévy, Compagnon de la libération, Grand-Croix de la légion d’Honneur et Grand Officier de l’Ordre national du Mérite.

Cérémonie 100 ans

Cérémonie 100 ans

L’EM a 100 ans !


C’est le 11 décembre 1919 qu’a débuté l’histoire de l’EM Strasbourg (alors IECS), avec sa création par la Chambre de Commerce et d’Industrie. L’école est le fruit de la fusion de l’IECS et de l’IAE Strasbourg en 2007, avant même la fusion des trois universités de la ville, qui forment depuis 2009 l’Université de Strasbourg. Si l’EM Strasbourg a changé de nom et, à plusieurs reprises, de localisation, elle n’en a pour autant jamais perdu son identité au fil des décennies. Et ce car, depuis sa création, l’école « a toujours tenu fermement à ses valeurs », comme l’explique Herbert Castéran, directeur actuel de l’EM Strasbourg, dans son allocution. Parmi elles figurent l’ouverture de l’école à l’international et aux entreprises, mais aussi son excellence académique, qui sont ses marques de fabrique.

Les intervenants, de Sabine Urban, directrice de 1980 à 1991, à Herbert Castéran, en passant par ses prédécesseurs, Hans Tümmers, Gilles Lambert et Babak Mehmampazir, ont tous salué ces valeurs primordiales, et cette ouverture au monde qui marque de son empreinte les élèves, mais aussi les enseignants et les partenaires. Une réalité dont se réjouissent Jean-Luc Heimburger, président de la CCI, Jean-Michel Haget, président de l’EM Strabourg Alumni, et bien entendu Kevin Mac Gabhann, directeur des relations internationales.

Discours Michel Deneken
Discours Michel Deneken

Les témoignages se succèdent, à travers des discours émus et fiers. Fiers de l’histoire de l’école, mais fiers aussi de la contribution personnelle de chacun à son évolution. C’est le cas de Michel Deneken, président de l’université de Strasbourg, qui souligne l’originalité de l’EM, la seule école de management en France à appartenir également à une université. Calquée sur le modèle international, son appartenance rend les partenariats avec les universités à l’international beaucoup plus aisé.

Patrick Hetzel, président de l’EM Strasbourg, confirme cette notion de « double ADN » : celui du management et du développement économique, et celui de la connaissance universitaire. Une collaboration qui permet à l’école de « porter haut et fort les valeurs de l’Europe, qui sont des valeurs d’humanité et d’humanisme ».

 

Hommage à Jean-Pierre Lévy, diplômé de l’IECS et grand résistant


Ces valeurs si chères au cœur de l’ensemble des acteurs de l’EM Strasbourg sont profondément ancrées dans l’histoire de l’école depuis plusieurs générations. L’un de leurs plus emblématiques ambassadeurs, Jean-Pierre Lévy, diplômé de l’IECS en 1927, les a portées tout au long de son existence et de son héroïque parcours de résistant, en s’illustrant brillamment comme chef de Franc-Tireur, journal de la Résistance, ayant joué un rôle majeur dans l’un des trois grands mouvements de la Résistance. Il convient de saluer également sa carrière de haut fonctionnaire au ministère de l’Industrie et du Commerce après la Libération, ainsi que son rôle majeur au sein de la Fondation de la Résistance, dont il était le fondateur.

Le parcours de cette grande figure de la Résistance illustre parfaitement la signature de l’école : « Be Distinctive », savoir se démarquer ; car n’oublions pas que l’EM Strasbourg a aussi pour vocation d’accompagner les étudiants vers leur accomplissement personnel et professionnel, soulignant combien chacun dispose des ressources pour accomplir des choses extraordinaires à condition de respecter ces grandes valeurs. L’hommage de l’EM Strasbourg à Jean-Pierre Lévy s’est imposé comme une évidence lors de cérémonie, à l’issue de laquelle a été dévoilée la plaque commémorative, en présence de sa famille et d’un parterre de personnalités, parmi lesquelles la secrétaire d’Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq, qui a évoqué « l’honneur et le respect que nous devons à ce héros du XXe siècle, et que nous devons à l’EM d’avoir choisi de l’honorer de la sorte ».

Lecture des mémoires de Jean-Pierre Lévy
Lecture des mémoires de Jean-Pierre Lévy

Un moment d’autant plus touchant qu’il a débuté par le Chant des partisans, entonné dans un silence ému par les élèves de la chorale du collège Foch de Strasbourg. Les étudiants de l’EM Strasbourg ont été associés à cet hommage, deux d’entre eux lisant des passages des mémoires de Jean-Pierre Lévy, et une étudiante allemande témoignant de l’importance de l’amitié franco-allemande dans son quotidien.

Alors que Patrick Hetzel, président de l’EM Strasbourg, rappelle le combat héroïque de Jean-Pierre Lévy pour la liberté, véhiculant ses valeurs de conviction, d’engagement et de dévouement, Bernard Roth, lui aussi diplômé de l’IECS et ami de Jean-Pierre Lévy, exprime combien cet homme exceptionnel est « devenu le héros de sa propre vie ». Quant à Gilles-Pierre Lévy, fils de Jean-Pierre et président de la Fondation de la Résistance, il lit l’hommage du général Baptiste à son père, dont il dit qu’il a « pesé sur les événements visant à redonner à la France sa liberté et son honneur ».

Une cérémonie émouvante, qui s’achève par une Marseillaise reprise en chœur, et qui ouvre les festivités qui se sont enchaînées tout le week-end, entre rencontres d’Alumni, conférences et dîners conviviaux.
Partagez ! Recommandez !

Connexion