Aller au contenu | Menu

Newsroom - EM Strasbourg Business School
Autres sites
Newsroom - EM Strasbourg Business School
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Conseil|Actus du management

« Bâtir une organisation collaborative » : le livre d’une coach du Bachelor Jeune Entrepreneur

Publié le 14 février 2019, Mis à jour le 19 février 2019

Michal Benedick est catégorique : la marche du siècle est la mise en place d’une organisation collaborative. Coach spécialisée dans l’accompagnement des individus dans ces transformations profondes du cadre et des méthodes de travail, intervenante du Bachelor Jeune Entrepreneur, elle vient de coécrire avec Robert Collart un livre pédagogique, illustré et enrichi de cas concrets pour guider les entrepreneurs dans cette démarche.

Changement de paradigme pour l'organisation du travail en entreprise


C’est véritablement un changement de paradigme organisationnel et intellectuel qui se prépare dans les entreprises, quand il n’a pas déjà démarré. Après des décennies basées sur le principe de l’individualisme et la mise en place de structures centralisées, hiérarchisées et cloisonnées, les organisations doivent évoluer en profondeur pour répondre aux aspirations de leurs collaborateurs de plus en plus souvent en quête de sens et de valeurs dans ce qu’ils font pour elles. Les signaux faibles allant dans ce sens se sont multipliés ces dernières années. « Il s’agit là d’un changement majeur à opérer pour tous », explique Michal Benedick, « pour ces individus souvent formatés dès leur passage sur les bancs de l’école à rentrer dans les cases et à accepter ces règles du jeu, mais aussi pour les dirigeants qui doivent comprendre que le fonctionnement même de l’entreprise doit évoluer et qu’eux seuls peuvent impulser ce changement pour que cela prenne. Avec sincérité ».

Le changement de paradigme qui en découle est autant le fruit des nouvelles attentes des individus que celui de nouveaux outils qui montent en puissance depuis quelques années et qui vont avoir un impact profond sur le travail quotidien des hommes et des femmes dans les entreprises. « Jusqu’à présent, le rôle de ces derniers était, chacun à son niveau, d’exécuter les tâches et les ordres qui leur étaient donnés », explique Michal Benedick, « de plus en plus et dans beaucoup de métiers, l’intelligence artificielle et l’automatisation prennent le pas dans les missions qui leur étaient initialement confiées ». Ils se retrouvent souvent seuls face à cela. Dans ce contexte, cette quête de productivité des entreprises s’est donc aussi traduite par de la souffrance et de la détresse au travail, qui ont-elles-mêmes généré pour beaucoup une perte de sens et alimenté la révolution en cours. Comme dans un cercle vicieux ou -finalement- vertueux, selon les points de vue.

 

Le rôle essentiel des dirigeants et managers


L’entreprise pyramidale ne peut donc plus fonctionner durablement au XXIe siècle, si la période actuelle est celle de la transition vers un nouveau mode de management et d’organisation dans les entreprises, c’est très clairement les organisations collaboratives qui vont se mettre en harmonie avec les attentes des nouvelles générations. Des organisations dans lesquelles la co-création, le leadership tournant, la décision par le consentement et l’émergence de meetings vivants et apprenants, parmi quantité de nouvelles pratiques, prendront progressivement le dessus sur des méthodes plus traditionnelles.

La réussite de cette mutation dépend en grande partie du rôle du dirigeant qui doit prendre le costume d’un leader non seulement pour accepter cette évolution mais aussi pour entraîner ses équipes dans ce mouvement. « Cette étape peut être compliquée à gérer pour certains d’entre eux pour qui des certitudes, parfois, s’effondrent : leur égo en souffre et un travail de développement personnel avec un coach peut s’avérer nécessaire », poursuit Michal Benedick, « mais je suis globalement confiante dans la capacité des Hommes à s’adapter ». Le tout est de parvenir à le faire dans la sérénité plus que dans la douleur, donc d’anticiper. Pour les entreprises, l’enjeu est tout simplement de maintenir leur attractivité pour les collaborateurs et donc, à long terme, leur survie.

  

La pérennité, conséquence de l’organisation collaborative


Ce livre « Bâtir une organisation collaborative » agit comme un guide pour accompagner les entreprises et leurs dirigeants dans le changement. À Michal Benedick l’approche de la conduite du changement sur le plan humain, à Robert Collart, coauteur et spécialiste de la transformation des grandes organisations, celle de la conduite du changement dans les entreprises. Les deux sont indissociables pour parvenir à ce que résume bien Isaac Getz dans sa préface : « le bien vivre des salariés » et une pérennité qui serait la conséquence d’une organisation collaborative et non sa finalité.

Intervenante en tant que coach auprès des étudiants du Bachelor Jeune Entrepreneur, Michal Benedick s’efforce de promouvoir ces idées et la notion de collectif auprès d’eux. Avoir conscience de son égo, être à l’écoute de soi-même, des autres et du collectif sont les clés, selon elle, pour jeter les bases solides de toute organisation collaborative. « Cette démarche d’aller vers plus de coopération entre les Hommes est naturelle », conclut-elle, « et je suis convaincue que c’est le système individualiste à l’extrême qui a prévalu ces dernières décennies qui était une dérive du modèle initial ».


Bâtir une organisation collective. Activez les leviers de la transformation  Par Michal Benedick et Robert Collart, 296 pages, 35 euros (27,99 euros en e- book), éditions Pearson France

 

 


Partagez ! Recommandez !

Connexion