Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom
Les actualités
de l'EM Strasbourg
Logo Partenaires

Apprentis managers et consommateurs responsables

Publié le 17 avril 2019, Mis à jour le 17 avril 2019

Après de nombreux événements dédiés aux valeurs de l’école - éthique, diversité, développement durable - le Bureau des 3 Valeurs, l’association étudiante de l’EM Strasbourg, revient avec une conférence en partenariat avec l’association Zéro Déchet Strasbourg. L’objectif ? Sensibiliser aux conséquences de la consommation et démontrer qu’il est possible de réduire sa quantité de déchets au quotidien avec des solutions concrètes. Retour sur un engagement fort et une volonté d’agir de nos étudiants.

Prise de conscience autour d’un phénomène global


Quand on sait qu’un Français produit en moyenne 354 kg d’ordures ménagères en un an et que notre quantité de déchets a doublé en 40 ans, cela nous rappelle qu’il est plus que jamais temps de faire changer les choses et d’agir. Simon Baumert, co-fondateur de l’association Zéro déchet Strasbourg créée il y a 3 ans, a toujours été engagé envers l’environnement. L’homme a eu un réel déclic sur la pollution de la planète le jour où il a commencé à travailler pour un incinérateur : “quand j’ai vu les flammes gigantesques et senti les odeurs, je me suis dit qu’il y avait un truc qui ne tournait pas rond. C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte de ce que cela impliquait pour notre environnement.”

La question de la réduction des déchets est de plus en plus présente dans l’actualité, c’est un désir du citoyen et “pour une école de management, c’est très important de s’inscrire également dans ce schéma” précise Simon. Julien Meyer, étudiant en 1ère année du Programme Grande École et fraîchement élu président du futur Bureau des 3 Valeurs estime la consommation et la réduction des déchets comme étant un enjeu majeur de ce siècle. Pour cet étudiant, le phénomène autour des déchets ne se limite pas au recyclage, “on dit souvent qu’il faut recycler, mais au final il faudrait prendre le problème à la source : c’est la réduction des déchets qui est importante. En effet, même le recyclage consomme beaucoup d’énergie et tout n’est pas toujours recyclé !”

Passer à l’action, ensemble


L’association Zéro déchet Strasbourg sensibilise régulièrement les citoyens de la région à la réduction des déchets en mettant en avant le tri, la consommation de chacun, les emballages, la cuisine et bien d’autres aspects. “On a décidé de se lancer car il n’existait pas jusqu’alors d’association généraliste qui pouvait fédérer autour de ce phénomène, tout en ayant un regard sur les politiques publiques. Aujourd’hui nombreux sont les institutions et citoyens à venir vers nous parce qu’ils souhaitent, eux aussi, agir sur la réduction des déchets.”

Le Bureau des 3 Valeurs s'implique aussi dans la sensibilisation au travers de différentes actions. Conférences thématiques, ateliers cosmétiques faits maison, ou encore gestes quotidiens, l’association étudiante ne manque pas d’idées pour attirer cette nouvelle génération de consommateurs à agir pour la planète. Julien “achète régulièrement les paniers bio que le B3V propose. Cela permet d’avoir des fruits et légumes sains, et j’ai le sentiment de soutenir l’économie locale. C’est important pour moi.”

Des futurs managers impliqués


Pour Simon, les étudiants qui étaient face à lui lors de cette conférence “sont des futurs managers, ils occuperont des postes décisionnaires et importants. Si notre association peut donner les clés à des futurs salariés ou entrepreneurs, ça en devient une relation gagnant-gagnant.” Le co-fondateur observe d’ailleurs une nouvelle génération beaucoup plus active dans la préservation de la planète. “L’ancienne génération était composée d’écolos convaincus et peu nombreux, qui se battaient seuls depuis 20, 30 ans. La nouvelle génération est beaucoup plus diversifiée, les jeunes se sentent concernés de manière globale et c’est assez nouveau et positif pour l’avenir de tous !”

Les étudiants de l’EM Strasbourg se sentent particulièrement concernés par ces problématiques. Julien, lui, souhaite sensibiliser ses camarades en partageant ses gestes quotidiens. L’étudiant fréquente régulièrement les magasins qui proposent des produits en vrac : “c’est compliqué de passer au vrac car ce n’est pas forcément pratique d’apporter ses propres bocaux. Mais c’est une réelle satisfaction pour moi de contribuer à la réduction des déchets de cette manière.” En tant que futur président du Bureau des 3 Valeurs, Julien aimerait montrer l’exemple. “Quand on achète un produit aujourd’hui, on ne se rend même pas compte qu’il a un impact écologique même avant de l’avoir utilisé ! Dans l’industrie du textile par exemple, qui est le 2ème secteur le plus polluant, on est contents de pouvoir renouveler sa garde robe à moindre frais pendant les soldes. Pourtant, il serait intéressant de se demander d’où proviennent réellement nos vêtements et comment ils ont généré un impact environnemental et social fort et dégradant.”

Pas de doute : la nouvelle génération semble décidée à relever le challenge de sauver notre planète. L’investissement de Julien en est un bel exemple. “L’étape suivante ? Sûrement les toilettes sèches. Je ne suis pas encore totalement prêt pour cela, mais un jour je m’y mettrai !” conclut l’étudiant.

Sur la même thématique, retrouvez l'article de l'aventurier Rapaël DOMJAN en lien avec le réchauffement climatique.


Partagez ! Recommandez !

Connexion