Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

Actus de l'EM Strasbourg

Lancer un business pendant ses études, une opportunité unique !

Publié le 13 novembre 2018, Mis à jour le 14 novembre 2018

Quentin Lambert est étudiant en troisième année du Bachelor Affaires Internationales de l’EM Strasbourg et co-fondateur d’InterVision, qui offre aux entreprises et entrepreneurs des conseils sur mesure en développement commercial, communication et techniques de vente. Ce challenge a transformé son expérience étudiante, en lui donnant un support d’apprentissage concret, et qui lui tient à coeur.

Bachelor Affaires Internationales : la vie active à portée de main


Quentin n’a pas le profil des étudiants qui savent depuis toujours ce qu’ils veulent faire dans la vie. « Au lycée, je ne savais pas exactement ce que je voulais, mais j’aimais déjà avoir un rôle de pédagogue. J’ai toujours voulu partager mes compétences. » Il a peu d’affinités avec les parcours d’études les plus courus : Quentin croit aux qualités professionnelles qui s’affinent avec l’expérience. « J’ai été forgé par le parcours professionnel de ma mère, qui a démarré dans la vente pour être aujourd’hui Directrice Générale des Services d’une collectivité territoriale, et sera récompensée en 2019 d’une légion d’honneur pour ses services. Intégrer une école de commerce directement après le bac, c’était me donner les moyens de créer mon propre itinéraire professionnel. » 

C’est là que le Bachelor Affaires Internationales de l’EM Strasbourg entre en jeu. La pédagogie de ce diplôme est fondée sur des projets concrets et des stages pratiques, tout en soutenant les étudiants qui veulent entreprendre. Quentin Lambert a eu l’idée d’InterVision pendant sa première année. « Didier Wehrli, le directeur du programme Bachelors, m’a accompagné dès les premières réflexions autour du concept. » Pour Quentin, cette création d’entreprise transforme l’expérience étudiante en lui donnant plus de sens.

« Si on a une idée d’entreprise en tête, on fait immédiatement des liens entre les cours et son propre projet, et ça devient captivant. On réalise que la formation est aussi là pour nous aider à prendre notre autonomie. »

Intégrer une grande école, c’est aussi intégrer son réseau.


« Ce n’est pas simple de lancer une agence de conseil lorsqu’on est étudiant. La plupart des acteurs sur ce marché ont dix ou quinze ans d’expérience dans leur domaine. Pour être pris au sérieux, nous nous appuyons sur le réseau de notre école. » Une stratégie payante, puisque InterVision a déjà mis en place plusieurs partenariats, créant ainsi son propre réseau de partage de compétences et développant sa légitimité. « Nous sommes soutenus par les services de l’école. Nathalie Sipp, par exemple, qui gère les relations entreprises dans le Grand Est, nous a plusieurs fois recommandés auprès de futurs clients. »

Quentin, et son collaborateur Justin Vilarem, également étudiant en troisième année du Bachelor Affaires Internationales, ne se limitent ni à l’Alsace ni à la France. Justin est actuellement en année d’échange au Texas, au sein de l’Angelo State University. Il compte bien utiliser ce temps aux Etats-Unis pour étendre leur réseau. Les contacts seront pris grâce au soutien de l’université américaine, partenaire de l’EM Strasbourg. Si Quentin Lambert et Justin Vilarem tirent si bien parti des opportunités qui se présentent à eux en tant qu’étudiants entrepreneurs, c’est qu’ils savent apporter de la valeur à leurs clients. Mais surtout, ils ont l’état d’esprit idéal : « On gagne toujours à développer un projet, qu’il fonctionne ou pas, qu’il perdure ou pas. C’est une façon d’acquérir des compétences, et c’est bien pour cela qu’on fait des études. Le succès, ensuite, est une affaire de persévérance. » 



Partagez ! Recommandez !

Liens directs
Suivez-nous
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion