Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

Etre étudiant à l’EM Strasbourg et champion de France de cheerleading

Publié le 13 juin 2018, Mis à jour le 13 juin 2018

Les étudiants de l’EM Strasbourg Business School sont des passionnés, Paul Sarazin est là pour le prouver. Il termine tout juste le Programme Grande École, spécialisation International and European Business et vient de décrocher en équipe le titre de champion de France de Cheerleading. A quoi tient ce succès ? On soupçonne que le talent y est pour quelque chose… mais surtout, une persévérance sans faille.

Pour le commun des français, les cheerleaders sont les danseuses américaines qui soutiennent leurs équipes sportives avec des chorégraphies hautes en couleurs, armées de pompons. En vérité, la discipline est mixte, et les athlètes sont loin de passer leur temps un pompon à la main. Et Paul en est l’exemple même : « Quand je parle de cheerleading, les gens commencent par rigoler. Alors je montre une vidéo de partnerstunt, un porté. Et là il y a un effet « Wahou ». Le cheerleading est un sport de spectacle qui maintient sacrément en forme. » En effet, le cheerleading repose moins sur la danse que sur l’exécution de figures de gymnastique telles que des portés et des sauts.

Paul a rejoint l’équipe Le Géant de Souffelweyersheim en septembre 2017, en même temps que James Bruneau, un autre étudiant du Programme Grande École. Tous deux avaient de bonnes bases : James pratique le fitness et la musculation depuis longtemps, et Paul avait de l’expérience en gym artistique. Cela ne leur a pas épargné des heures d’entraînement pour maîtriser les portés, à deux ou en groupe, qui ont fait leur succès aux championnats de France.

Vidéo : https://www.facebook.com/geant.cheer/videos/1813712798693472/

Cheerleader et futur manager


Au delà de la performance, le cheerleading nourrit des valeurs que Paul revendique en tant que futur manager : diversité, cohésion et persévérance. « Au sein de l’équipe on a toujours progressé ensemble, toujours dans un même but : être irréprochables le jour J. Chacun a son propre background sportif, et cela offre une grande richesse au groupe. »

« Au sein de l’équipe, on se fait tous confiance, et c’est pour cela que ça marche »

Le groupe progresse en même temps que grandit la confiance entre ses membres, notamment quand il s’agit de prendre des risques. « Si je devais compter le nombre de chutes, de blessures et de coups que j’ai reçu au cheer en un an... On est tous tombés au moins une fois, et on s’est tous relevés juste après. » Pour Paul, pas de doute : chaque échec est une opportunité d’apprendre. C’est vrai lorsqu’il tient son rôle d’athlète, et cela s’étend à son éthique professionnelle, en tant que futur manager.

Les championnats du monde dans le viseur.


Jusqu’en janvier, Paul menait de front ses cours à l’EM Strasbourg, une dizaine d’heures d’entraînement sportif chaque semaine, et un CDD de commercial à temps partiel. Un nouveau challenge l’attend pour 2019 : les championnats du monde.

Son club a démarré il y a six ans au plus bas niveau, et la progression vers l’excellence ne s’est pas faite sans efforts, puisque l’équipe a connu quelques départs et nouvelles arrivées. Le groupe a dû se remettre à niveau pour poursuivre son ascension ! « Athlètes et coachs, nous sommes tous très heureux de ce titre de champions de France, on a beaucoup travaillé pour ça. Mais je veux être encore meilleur pour les championnats du monde. » explique Paul.

Au-delà du challenge personnel que représentent les Cheerleading Worlds, Paul espère un essor de sa discipline, encore très mal connue en France. « On manque cruellement de représentants dans les compétitions internationales, et nous espérons bien faire partie de ceux qui changeront les choses. » Rendez-vous est pris pour avril 2019, et tout l’EM Strasbourg aura les yeux grands ouverts en direction d’Orlando.

Cheerleading Worlds 2019


Le club Le Géant (https://www.facebook.com/geant.cheer/) de Souffelweyersheim participera aux championnats mondiaux de Cheerleading à Orlando fin avril 2019, en catégorie small coed level 5. Trois clubs français participaient aux Cheerleading Worlds en 2018.
Partagez ! Recommandez !

Liens directs
Suivez-nous
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion