Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

Marketing, Éthique, Actus de l'EM Strasbourg

“Chiche” : le succès de deux entrepreneures audacieuses

Publié le 4 mars 2019, Mis à jour le 8 mars 2019

Coralie HONAJZER diplômée du Programme Grande École en marketing, nous raconte son parcours à l’EM Strasbourg ainsi que les expériences professionnelles et personnelles qui l’ont menées à la création Chiche, une entreprise qui revisite l'apéritif avec des recettes gourmandes à base de légumineuses ! En ce 8 mars, journée internationale des droits des femmes, c’est aussi l’occasion pour Coralie, de partager son expérience et son ressenti sur le statut de femme entrepreneure.

 

Un parcours pour se découvrir


Coralie intègre l’EM Strasbourg en 2009 suite à une prépa. Tout au long de son cursus, elle multiplie les expériences associatives et professionnelles pour développer ses compétences. Elle a notamment été vice-présidente du Bureau Des Élèves : “Le BDE organise de nombreux événements pour les étudiants. [...] J’ai pu apprendre à gérer un projet de A à Z". Suite à sa deuxième année, Coralie choisit de réaliser une année de césure et décroche un poste marketing pour l’enseigne de coiffure : Kraemer International. Elle part ensuite à Séoul pour suivre des cours au sein de l’université partenaire Korea University, une année complète durant laquelle elle “s’ouvre au monde.”

“À l’EM Strasbourg, tu es reconnu pour tes capacités en termes de savoir-être et de savoir-faire. Chacun peut révéler son 'be distinctive'.”

Une fois diplômée, elle a rapidement compris que les grands groupes et les postes monotâche n’étaient pas faits pour elle. “Après mes études j’ai intégré L’Oréal au Canada, puis une entreprise spécialisée dans l’optimisation des systèmes d’information. Mais je n’étais toujours pas épanouie.” La jeune diplômée a alors eu un déclic : “Il était essentiel pour moi d’être polyvalente et d’avoir plusieurs casquettes.”


Une rencontre à l’origine du projet Chiche


“À mon retour en France, je m’installe à Lyon et n’ai pour objectif que de donner du sens à ce que je fais !” C’est dans cet état esprit et par hasard que Coralie rencontre Adeline qui est aujourd’hui son associée. Adeline, ingénieure agronome lui partage sa réflexion autour des légumineuses : leurs bien fait pour la santé en contradiction avec leur image peu “sexy”. Coralie y voit immédiatement un challenge marketing : “J'ai tout de suite été emballée par l'idée et je me suis dit qu’on pouvait en faire quelque chose !“. Chiche est née !


Une équipe féminine soudée et déterminée


Au sein de leur jeune entreprise, Coralie supervise les opérations marketing, communication et le développement commercial. Adeline gère quant à elle la dimension R&D, la production, ainsi que la logistique. Se lancer à deux a été un vrai plus pour la jeune entrepreneure : “Au démarrage, c’est difficile pour l’entourage de comprendre ce que l’on fait. Avoir quelqu’un qui vit la même chose est un soulagement, une épaule sur laquelle se reposer.” Coralie met ainsi en avant “l’importance de choisir quelqu’un de fiable et qui partage les mêmes valeurs“ Elle revient également sur le fait d’être une femme dans le milieu de l’entrepreneuriat en nous expliquant que pour elle, cela n’a jamais été un obstacle : “Je ne me suis jamais sentie bloquée, notamment grâce à mes parents et les valeurs qu’ils m’ont inculquées.” Coralie a pourtant conscience que le parcours n’est pas simple, mais pour elle “beaucoup de femmes se freinent seules, il faut oser, qu’on soit une femme ou un homme, ça n’a pas d’importance.” Elle estime que les femmes sont trop peu nombreuses dans le monde de l’entrepreneuriat, et reste optimiste pour que la parité progresse.


Les conseils pour réussir son projet d’entrepreneuriat


À la question : quelles qualités sont essentielles pour se lancer à son compte ? Coralie nous répond qu’il y en existe trois indispensables. “L’humilité est très importante, il faut accepter de ne pas être expert, on apprend tous les jours sur des domaines que nous ne connaissons pas.. Il est primordial de savoir écouter les conseils extérieurs.” La détermination est aussi essentielle : “Il faut croire en son projet, si  toi-même tu n’y crois pas, personne ne pourra y croire.” La dernière qualité dont un jeune a besoin pour se lancer reste l’audace : “Il faut tout oser et surtout casser les codes ! Au départ, peu de personnes croyaient en notre projet mais nous n’avons rien lâché, alors foncez ! ”

Vous souhaitez en savoir plus sur le concept Chiche? Rendez-vous sur leur site web

Crédit photos : On est Chiche



Partagez ! Recommandez !

Liens directs
Suivez-nous
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion