Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

Alumni

Bigote Paris, une nouvelle marque française bien décidée à inonder le monde de couleurs

Publié le 8 mars 2013, Mis à jour le 24 juin 2014

Allier le savoir faire d'artisans français à la modernité d'une équipe jeune et ouverte sur le monde : le credo de cette nouvelle marque de chaussures et accessoires « made in France » est ambitieux. Bigote Paris sera lancée lors d'une vente privée événement à Paris samedi 9 mars avec le soutien de Michel et Augustin et Gallia Paris. Présentation avec Guillaume Sarfati, diplômé de l'EM Strasbourg, et Vincent Renard, deux membres de l'équipe à l'initiative de ce projet.

Présentez-nous en quelques mots votre nouveau concept de marque ?
Guillaume : Notre idée est simple : proposer une marque jeune et trendy au marché asiatique. Pour nous, le « made in France », c'est d'abord de l'authenticité et une histoire forte. L'audace de notre stratégie se trouve dans la volonté d'attaquer en priorité le marché asiatique avant de développer des marchés matures comme la France ou l'Europe.

Vincent : La confection de nos produits se fera dans les ateliers de nos trois artisans français tandis que notre offre de chaussures reprendra quelques modèles français célèbres adoptant une touche « Bigote ».

Quelle sera l'originalité de la marque ?
Guillaume : La customisation des modèles que nous proposons et les détails qui composent l'ensemble de notre collection sont autant d'éléments forgeant notre originalité. Le choix de notre nom de marque résume à lui seul cette idée : nous avons souhaité détoner en choisissant un terme pour son côté péjoratif - la bigote, une vieille dame aigrie et intolérante - en jouant sur une identité et un positionnement complètement inverses.

Comment a pu naître un tel projet ?
Guillaume : Après ma dernière année d'études à Atlanta, j'ai eu l'opportunité de faire une césure à New York. C'est d'ailleurs dans cette ville que j'ai pu rencontrer Vincent. Bigote, c'est avant tout lui, à l'initiative du projet. Eugénie Baudry et Quentin Lin y travaillent à plein temps.

Vincent : Mon idée initiale consistait à vouloir vendre des espadrilles à New York mais nous avons rapidement réalisé que ce marché était déjà bouché. Un voyage en Asie et quelques mois de réflexion plus tard m'ont permis de voir Hong Kong comme une porte d'entrée idéale. De retour en France, j'ai embarqué Guillaume dans cette folle aventure.

Quels conseils pouvez-vous donner aux étudiants de l'EM Strasbourg ?
Vincent : Il n'y a pas de règle ni d'âge pour créer une entreprise. Il suffit d'avoir un minimum d'audace, une bonne équipe et une idée qui sort de l'ordinaire afin de capter l'intérêt du marché. Le réseau est également un point à ne surtout pas négliger. Il faut savoir tendre la main à ceux qui ont les compétences que nous n'avons pas. Selon moi, l'entrepreneuriat se vit plus qu'il ne s'apprend sur les bancs de l'école !




Partagez ! Recommandez !

Liens directs
Suivez-nous
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion