Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

10 ans EM Strasbourg : Un labo pour tester des projets d’entreprises

Publié le 20 novembre 2017, Mis à jour le 21 novembre 2017

Etudiant-entrepreneur ou entrepreneur-étudiant ? La question n’est pas si anodine que cela tant les étudiants du Bachelor Jeune entrepreneur, en collaboration avec La Ruche à projets de l’EM Strasbourg business school, développent avec passion, professionnalisme et maturité des projets d’entreprises solides et visionnaires. Exemple avec la genèse des Paniers d’Agathe et le témoignage de l’un de ses fondateurs, Yannick Stamm.

Il n’a que 23 ans mais compte déjà trois projets de créations d’entreprises à son actif. Yannick Stamm illustre bien le profil des étudiants et le foisonnement d’idées qui règnent au sein de La Ruche à projets, ‘incubateur’ de l’EM Strasbourg business school, situé à quelques encablures de l’école.

Plus que de réelles créations d’entreprises, mieux vaut parler de concepts hébergés au sein d’une association, le « Bureau des jeunes entrepreneurs », qui facilite la partie administrative des projets. Mais ces concepts sont portés par les étudiants comme de véritables entreprises, réalisant un chiffre d’affaires et en prise avec des fournisseurs et des clients.

« J’ai travaillé sur deux premiers projets avant de créer, avec deux ‘associés’, Guillaume et Ichem, les Paniers d’Agathe », explique Yannick Stamm. Les Paniers d’Agathe est une structure permettant aux Strasbourgeois d’avoir accès, selon une formule d’abonnement, à des paniers de fruits et de légumes frais issus de producteurs des environs de Strasbourg.

« A l’origine, nous voulions permettre à un producteur de pommes de toucher des clients en direct », se souvient Yannick, « puis nous avons enrichi le panier avec d’autres produits pour le rendre plus attractif. On se charge ensuite de composer le panier puis on le livre chez nos clients ». Ce projet fait la part belle aux circuits courts et à la désintermédiation. Depuis une petite année, il a permis de toucher une clientèle urbaine, plutôt fidèle et fonctionnant beaucoup par le bouche-à-oreille.

La méthode de l’apprentissage inversé


Dans ce contexte, le Bachelor Jeune Entrepreneur offre une opportunité unique de s’aguerrir à l’entrepreneuriat. Selon la méthode de l’apprentissage inversé, les équipes pédagogiques se posent en soutien des jeunes dans leur projet.

« Lorsque nous rencontrons des difficultés ou que nous avons des interrogations, nous pouvons nous tourner vers les coachs qui sont toujours disponibles et réactifs, mais également auprès de l'administration », témoigne Yannick. C’est à ce moment que cette pédagogie prend tout son sens : à partir d’une difficulté rencontrée dans le projet, l’école « construit » avec souplesse un cadre adapté, en laissant la part belle à l’initiative des étudiants. « C’est ce qui fait que chaque matin, je me lève plus comme un entrepreneur que comme un étudiant », ajoute-t-il.

Si sa vocation d’entrepreneur n’est pas née en rejoignant l’EM, Yannick, actuellement en 3e année du Bachelor, a toutefois été conforté dans ses ambitions : « créer ma boîte ». Et d’ajouter immédiatement : « elle devra avoir un impact positif sur les autres, avoir un sens à la fois environnemental et sociétal ». Vous avez dit… ‘valeurs’ ?

Mais avant de passer ce cap, il se verrait bien accumuler de l’expérience en tant que salarié. Pourquoi pas, dans un premier temps, dans le cadre d’un Master… toujours à l’EM Strasbourg !
Partagez ! Recommandez !

Liens directs
Suivez-nous
EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex, France
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion