Contenu | Menu

Newsroom
Autres sites
Newsroom

Entrepreneuriat

Startup Week-end : deux jours pour monter sa boîte

Publié le 22 avril 2014, Mis à jour le 11 décembre 2014

Cette année, Alizée et Anne ont participé au Startup Weekend à Strasbourg, un vrai marathon pour les entrepreneurs en herbe : les participants, qui ne se connaissaient pas, avaient 54 heures pour former une équipe et monter un projet d'entreprise viable de A à Z ! Entretien croisé avec ces deux étudiantes de l'EM Strasbourg.

C'était votre première participation au Startup Weekend. Sur quelle idée avez-vous planché ?

Alizée : Sur Easy Sunday, un projet de mise en relation de particuliers, d'associations et de boulangeries. L'idée est de permettre aux particuliers de se faire livrer du pain (ou des viennoiseries) le dimanche. Tout est automatisé via un site web : les commandes, les paiements et même les tournées des livreurs !

Anne : J'ai choisi de rejoindre l'équipe J'aime mon artisan, qui avait pour objectif de créer une plateforme de mise en relation entre les particuliers et les professionnels, le tout fondé sur une navigation par images.

Qu'avez-vous appris de ce week-end ?

Alizée : Le Startup Weekend m'a permis d'expérimenter une méthode de travail plus américaine, plus décomplexée, où la peur de l'échec est moindre. Je pense que cela me permettra de relativiser les choses à l'avenir.

Anne : J'ai été amenée à travailler dans un groupe de personnes que je ne connaissais pas : cette expérience a été très positive pour moi puisqu'il s'agissait de défendre nos arguments et d'avancer ensemble pour atteindre un objectif commun.

Vous aviez deux jours et deux nuits pour lancer votre entreprise : comment avez-vous géré votre temps ?

Anne : Le rythme de travail était très intense et le manque de sommeil se faisait ressentir. Ce sont les règles du jeu et nous nous y sommes tous pliés volontiers d'autant plus que l'ambiance était excellente.

Où en est ce projet aujourd'hui ?

Alizée : Après un week-end de travail intensif, nous sommes arrivés troisième au Startup Weekend ! Cela a permis à Easy Sunday d'accéder à un vaste réseau d'entrepreneurs et de solutions de financement.

Anne : Je n'ai pas continué à travailler sur le projet que j'ai soutenu lors du Startup Weekend, mais j'ai pu rencontrer énormément de personnes en très peu de temps, ce qui m'a permis d'étendre mon réseau professionnel.

Partagez ! Recommandez !

Portraits

Anne Schnepp

Anne Schnepp suit le master Marketing et écoute des marchés de l'EM Strasbourg en apprentissage. Passionnée par le web, elle compte commencer sa carrière dans le webmarketing.

Alizée Baudez

Après avoir fait un DUT Techniques de commercialisation, Alizée Baudez a intégré le programme Grande École de l'EM Strasbourg pour étudier le e-business et les sciences de l'information. Le web, c'est son truc !

Startup Weekend : un an après

François Gobert, étudiant en spécialité entrepreneuriat du programme Grande École, a lui aussi participé au Startup Weekend il y a un peu plus d'un an. Son projet ? Partymood, une application mobile qu'il a créée avec Aurélien Monchambert, un ami rencontré sur les bancs de l'école de commerce. Le principe est simple : Partymood aide les étudiants à trouver les meilleures soirées près de chez eux, et sert également de portefeuille virtuel. Les six personnes du projet travaillent dur pour développer l'application. Le site web vient même d'être lancé ! Si le Startup Weekend a permis à l'équipe de Partymood de développer son réseau et de gagner en professionnalisme, le projet a également été primé lors de la bourse aux idées organisée par l'EM Strasbourg, et lors d'un « hackaton » (un rassemblement de développeurs où le but du jeu est de créer en quelques heures un prototype d'application) organisé par l'entreprise Criteo.

Liens directs

Suivez-nous

EM Strasbourg Business School
61 avenue de la Forêt-Noire
F-67085 Strasbourg Cedex
PARTENAIRES
  
 
    Nos réseaux              Nos labels
Image de fond

Connexion